FAQ

Toutes les réponses à vous questions
FAQ

Trouvez les réponses à toutes vos questions

Dans un souci de transparence et de clarté nous nous efforçons de répondre à toutes vos questions dans cette section. De plus si vous souhaitez comprendre comment et pourquoi vous pouvez vous rendre dans la section comprendre qui regroupe des vidéos et des articles autour des ondes.

CMO : Comment ça marche ?

Le CMO est un système passif, c’est-à-dire qu’il va utiliser le champ électromagnétique de l’environnement pour fonctionner. Lorsque le CMO est placé dans le champ électromagnétique polluant (téléphone, wifi, antenne relais, etc), par effet de résonance le CMO va générer un micro-signal : c’est le signal de compensation.

Par analogie (autre exemple de système passif), lorsqu’un tube néon est placé sous une ligne Haute Tension, le tube va entrer en résonance sur la fréquence des 50 Hz du champ généré par la ligne électrique, et va s’allumer.
Le signal de compensation généré par le CMO ne constitue pas d’une pollution supplémentaire : le niveau d’intensité (la puissance) du signal émis par le CMO est du même ordre de grandeur que le champ magnétique émis par le cerveau : 150 femto Tesla, c’est-à-dire hyperfaible. Ce signal est conçu pour compenser les effets biologiques des ondes électromagnétiques, en permettant aux cellules de l’organisme d’échanger de façon normale et naturelle, malgré la présence du rayonnement électromagnétique artificiel : c’est l’homéostasie. Contrairement à certaines idées reçues, le CMO ne va pas absorber les ondes, ni les déplacer ! Le CMO va simplement compenser les effets biologiques provoqués par les ondes électromagnétiques.

La norme sur les champs électromagnétiques est basée sur le DAS, comment expliquer que les CMO soient efficaces alors que le DAS n'est pas modifié ?

Le DAS quantifie les effets thermiques, à court terme, provoqués par les ondes électromagnétiques. Le DAS est parfaitement adapté pour les risques de choc électrique, pour les risques de brûlures, mais ne prend pas en compte les effets biologiques sur le long terme. Pour mémoire le DAS appliqué au téléphone portable est issu de la mesure suivante : un volume (équivalent à une tête humaine) est rempli d’un liquide (type sérum physiologique) ; un thermomètre est plongé dans ce liquide ; ce volume est exposé au téléphone portable à tester, sur une période équivalente à 6 minutes. Est alors mesurée l’élévation de la température du liquide provoquée par cette exposition : si la température « monte trop » (quelques dixièmes de degré), alors le téléphone sera hors normes. Sinon « pas de soucis » !

Ces calculs sont détaillés dans les cahiers de l’ICNIRP (Commission Internationale pour la Protection contre les Rayonnements Non Ionisants, dans son « Guide pour l’établissement de limites d’exposition aux champs électriques, magnétiques et électromagnétiques). Mais même l’ICNIRP reconnait (page 25) que « (…) les résultats de mesurage semblent indiquer l’existence d’une association positive entre champs magnétiques et risque de leucémie (…)», et que (page 31) : « Chez les singes, la dégradation du comportement de thermorégulation commence dès que la température de la région hypothalamique augmente de 0,2 – 0,3 °C [Adair et coll., 1984]. De façon générale, pour montrer l’efficacité d’une protection biologique, seules des mesures biologiques peuvent faire foi. Or le DAS est basé sur des calculs, et non sur des mesures biologiques. Les études de validation des CMO sont quant à elles basées sur des mesures biologiques.

Les CMO sont-ils compatibles avec la 5G qui commence à se déployer ?

A priori les CMO sont compatibles avec la 5G car ils sont conçus pour des fréquences allant jusqu’à 60 GHz. Les fréquences de la 5G étant de 3.4 – 3.8 et 26 GHz en Europe, les CMO devraient convenir aussi pour ces fréquences.

Il est important de noter que la 5G englobe plusieurs types de fréquences. Les premières fréquences sont celles des antennes 3,5 GHz (les antennes en place actuellement sont de ce type) qui sont les mêmes que la 4G+ et donc prises en charge par les CMO actuels. Pour les secondes fréquences elles concernent les objets connectés à 26 GHz, pour ces fréquences un ensemble de tests devra être fait sur le terrain dès que la technologie sera disponible. 

Comme nous l’avons fait pour la 4G, nous procédons à des essais sur le terrain afin de vérifier la pleine efficacité des CMO. Nous pourrons alors enlever le conditionnel et le terme « a priori » ! Et nous ferons les mises à jour si nécessaire bien évidemment.

Qu'est-ce qu'il y a dans les CMO ?

Il a été constaté (Dr J. Monro) que lorsqu’on expose un tube d’eau à un champ électromagnétique, ce tube est capable de restituer (certes à un niveau très faible) un signal électromagnétique : c’est l’origine de la « structuration » de l’eau. Beaucoup de personnes savent structurer de l’eau, mais cette structuration (donc cette « mémoire » de l’eau) va être effective 1 mois, 2 mois au maximum. De plus cette structuration va se perdre si un autre émetteur est placé à côté de ce tube : l’eau va alors être structurée selon cette nouvelle source.

A l’intérieur des CMO se trouve un petit tube (dans le cas des cônes c’est une sphère), qui contient non pas de l’eau, mais une solution microcristalline : c’est la solution active. La composition chimique de cette solution active importe peu, ce qui est important c’est le signal électromagnétique généré par le CMO. La spécificité des CMO est certes de pouvoir structurer la solution active, mais surtout de pouvoir pérenniser dans le temps cette solution active, et ceci même lorsqu’elle est exposée à d’autres champs électromagnétiques. Des tests en interne ont montré la pérennisation du signal de compensation du CMO, même après 20 ans. Le principe de fonctionnement de cette solution active est proche du principe de la mémoire de l’eau et/ou de l’homéopathie, décrit dans le film « on a retrouvé la mémoire de l’eau », avec les Pr Luc Montagnier et Marc Henry.

Quelle est la durée de vie des CMO ?

Les premiers CMO ont été conçus dans les années 1990, cette technologie dispose donc de 25 ans de recul : la solution active est stable. Tant qu’il n’y a pas d’évolution technologique majeure, il n’y a pas lieu de changer de CMO. Cependant le signal de compensation du CMO est déterminé en fonction du champ électromagnétique polluant à compenser ; si la technologie émettrice évolue, il sera alors nécessaire de vérifier et éventuellement adapter le CMO.

Les CMO ont par exemple été restructurés avec l’arrivée des Smartphones. Concernant la 4G, la vérification a été faite (en interne), nous avons constaté que les CMO étaient pleinement adaptés, sans nécessité de restructuration. La durée garantie (« administrative ») est de 2 ans, la durée de vie réelle constatée est très largement supérieure : elle reste inconnue à ce jour. Il n’est donc pas nécessaire de changer son CMO tous les 2 ans !

Comment le CMO agit sur moi ?

Les interactions des ondes électromagnétiques sur le vivant sont très complexes. Une des explications peut être, pour faire simple, que les ondes électromagnétiques artificielles vont perturber la signature électromagnétique des différents ions calcium, magnésium, potassium, sodium entre autres. Il y a alors un risque de casser la liaison entre l’ion et la protéine, et cette rupture provoquerait les « désordres biologiques » décrits dans les études. Le principe de fonctionnement du CMO est de maintenir la liaison entre les principaux ions et les protéines. Agissant au niveau cellulaire, on peut expliquer ainsi pourquoi et comment les paramètres biologiques testés reviennent à la normale.

Le principe de fonctionnement peut être illustré avec l’exemple du chef d’orchestre, les cellules et systèmes biologiques correspondant aux différents instruments de l’orchestre. Ajouter un téléphone portable, un ordinateur, le wifi par exemple, reviendrait à ajouter d’autres chefs d’orchestre en même temps : les instruments ne seraient plus en cohérence les uns avec les autres. Le CMO pourrait agir en « super chef d’orchestre » et maintenir une cohérence globale des instruments les uns avec les autres.

Encore une fois ce qui est fondamental, ce n’est pas le « comment ça marche », mais la preuve biologique de l’efficacité, avec 3 lots : témoin, exposé, exposé-protégé (ou double aveugle croisé) ; avec des études réalisées par des organismes indépendants ; et avec l’analyse statistique des résultats.

Au bout de combien de temps est-ce que je me rends compte de l'efficacité du CMO ?

Habituellement l’effet est immédiat. Mais parfois dans certains cas il faut une semaine voire 2 pour que l’équilibre biologique (l’homéostasie) se refasse.

Quel CMO pour quelle application ?

Pour les téléphones portables, tablettes, combinés des téléphones sans fils, GPS, baby phone : le MP24

Pour les ordinateurs (fixes ou portables) et téléviseurs : le PC16 

Les transports (trains, voitures) : le TR26 

Pour les personnes électro hypersensibles (EHS) : le HE22

Pour la maison : le mieux reste le MF04 à placer au centre de l’habitation pour une protection jusqu’à 100m² (MF05 200m²).

Pour le Wi-Fi et les bases des téléphones DECT : le WD17

Pour tous les détails parcourrez notre site.

Les CMO sont-ils fabriqués en France ?

Oui la fabrication des CMO est Française. Seul le siège social (la partie administrative) du fabricant est basé en Espagne.

Pourquoi autant de protections différentes, est-ce que cela annule les effets des uns et des autres ?

Je vous rassure les protections ne vont pas « s’annuler » les unes avec les autres. En réalité chaque protection a une application spécifique, en fonction des fréquences à corriger : MP24 pour les téléphones portables/tablettes ; PC16 pour les ordinateurs ou télévisions, etc. Pour les CMO individuels (MP24, PC16), il convient d’en mettre un par appareil.
Les CMO collectifs (cônes ou TR26) vont eux générer une « bulle » de protection (3 m de diamètre environ pour le TR26, 11m pour le cône violet MF04, 16m pour le cône doré MF05), pour compenser les effets biologiques des ondes électromagnétiques « environnementales » (wifi, bluetooth, 3G, 4G, …). Mais pour des raisons techniques (les fréquences étant différentes) les CMO collectifs ne prennent pas en compte les fréquences de l’électronique interne des appareils individuels type téléphone, tablette, ordinateur, télévision. Les CMO spécifiques MP24/PC16 restent donc préconisés, même si vous avez les CMO collectifs TR26/MF04-MF05.

Est-ce que le CMO a une influence sur la qualité en émission ou réception de mes appareils (téléphone, réseau wifi, ...) ?

Non absolument pas, l’intensité du signal émis par le CMO est hyperfaible (environ un million de fois plus faible que l’intensité du signal émis par un téléphone portable). Ce signal de compensation ne peut pas avoir d’influence sur la partie électronique des appareils. Le DAS en particulier ne sera pas modifié.

Je change de téléphone (ou d'ordinateur) ; puis-je garder le même CMO ?

Oui, les CMO se fixent par pastilles adhésives ; faites-nous une demande par mail, et nous vous renvoyons gracieusement des pastilles adhésives neuves.

IMPORTANT :

Afin de décoller un CMO patch, nous vous conseillons de prendre un simple fil de nylon, de le glisser entre le CMO et le téléphone (ou ordinateur), et de cisailler les pastilles adhésives de façon à détacher le CMO délicatement.

Pour garantir une meilleure adhérence des nouvelles pastilles adhésives, la surface de l’appareil ou de la coque doit être lisse (tout relief peut empêcher l’adhésif d’adhérer correctement).

ATTENTION :

Ne jamais tenter d’enlever un CMO patch d’un appareil sur lequel il est collé en exerçant une traction ou en utilisant un couteau pour le décoller.

Vous risqueriez de fragiliser le scellage des deux parties métalliques enfermant la solution active.

La garantie ne pourra pas s’appliquer si le CMO s’est descellé suite à un retrait non adapté.

Nous vous conseillons également d’enlever les traces de l’ancien adhésif de votre CMO (tant sur le téléphone qu’au dos du CMO) avec de l’alcool à 70°).

Une fois la zone propre et sèche, vous pouvez mettre les nouvelles pastilles adhésives sur votre CMO et enfin le coller sur votre nouvel appareil.

Le CMO pour téléphones portables peut-il se mettre sur la coque du téléphone ?

Oui tout à fait : le CMO est un système passif. En reprenant l’exemple du tube néon placé sous la ligne à haute tension, le tube éclairera de façon identique si le tube est sous la ligne ou juste à côté. Par contre plus il est éloigné, moins il éclairera. Il en va de même pour le CMO, celui-ci devra donc être placé au plus près de la source polluante : sur l’appareil lui-même, ou sur sa coque de protection (tablette, GPS, téléphone, etc). L’endroit où il est positionné sur l’appareil n’a pas d’importance.

Le cône « Multi-Fonction » fait-il tout ?

Le cône Multi-Fonction MF04 est conçu pour compenser les effets biologiques des ondes électromagnétiques « de communication » (Wifi, Bluetooth, antennes relais, 4G, réseaux électriques entre autres). Mais ce cône Multi-Fonction ne va pas prendre en compte les fréquences émises par la partie « électronique interne » des appareils individuels (ordinateurs, téléphones portables ou téléviseurs). Il est donc préconisé d’avoir un CMO spécifique pour votre téléphone (MP23 ou MP24), ordinateur et/ou téléviseur (PC15, AA12 ou PC16), en plus du cône pour la maison (de même pour le galet TR26 d’ailleurs, puisque les CMO-MF04 et TR26 ont les mêmes applications).

Le MF04 protège-t-il aussi des bases Wi-Fi du voisinage ?

Oui, les CMO collectifs (MF04, WD17, etc) vont générer une bulle de protection sur 11 mètres de diamètre (c’est à dire l’équivalent de 100 m² au sol) ; les murs n’arrêtant pas le signal de compensation du CMO.
Il convient que les principales pièces à vivre soient à l’intérieur de cette bulle.

Si j'ai un cône à la maison ou un galet dans la poche, ai-je besoin aussi de celui pour ordinateur ou téléviseur ?
Le cône Multi-Fonction MF04 est conçu pour compenser les effets biologiques des ondes électromagnétiques « de communication » (Wifi, Bluetooth, antennes relais, 4G, réseaux électriques entre autres). Mais ce cône Multi-Fonction ne va pas prendre en compte les fréquences émises par la partie « électronique interne » des appareils individuels (ordinateurs, téléphones portables ou téléviseurs). Il est donc préconisé d’avoir un CMO spécifique pour votre téléphone (MP23 ou MP24), ordinateur et/ou téléviseur (PC15, AA12 ou PC16), en plus du cône pour la maison (de même pour le galet TR26 d’ailleurs, puisque les CMO-MF04 et TR26 ont les mêmes applications).
Où dois-je positionner le CMO MF04 si mon habitation comporte un étage ?
Le CMO MF04 par définition doit être placé au centre l’habitation. S’il y a un étage, il conviendra de placer le CMO MF04 sur un meuble haut, sur une étagère ou même dans un placard mais toujours en partie centrale, de façon à ce que la bulle de compensation englobe les zones de vies.
Quand je suis dans le train, beaucoup de personnes utilisent leur téléphone autour de moi. Quel CMO me faut-il ?
Le CMO le plus adapté est le TR25 ou TR26 ; il va prendre en compte la partie des ondes de « transmission de données » (wifi, bluetooth, 3G, 4G), de votre téléphone et également du téléphone des personnes autour de vous. Seule la partie « électronique interne » de votre téléphone et du téléphone de votre voisin qui ne sera pas prise en compte.
Est-ce que je peux prendre l'avion avec mes CMO ?
Oui, le passage aux portiques de sécurité ne va pas altérer la solution active du CMO, Vous disposerez, avant le passage aux portiques, votre CMO dans le bac au même titre que vos clefs, téléphone portable ou tout objet métallique.
J'ai une plaque à induction ? Quel CMO dois-je utiliser ?
Il conviendra d’utiliser le CMO AA12 ou Le CMO PC16. Le CMO peut être collé sur la partie encastrée de cette plaque dans le plan de travail.
Quelles sont les applications du bracelet ?
Le bracelet CMO-JV20 est spécifique pour les jeux vidéo ; celui qui est préconisé pour avoir près de soi lors de vos déplacements est le CMO-TR25 ou TR26 (Traveller).
Avez-vous un CMO qui fait tout, et qui se mettrait en pendentif ?
Un CMO qui fait tout : NON ;
Pour le port en pendentif, le CMO-TR26 (qui combine TR25 et HE22 (pour les personnes hyper sensibles)) peut offrir cette fonctionnalité. Il vous suffit alors de ne pas mettre le mousqueton et d’accrocher le CMO TR26 à une chaîne.
Pourquoi le TR26 est si léger ?
Le CMO TR26 pèse 20g soit environ le poids d’une lettre. Il a été spécialement conçu pour être le plus léger possible afin d’être porté sur soi tout en se faisant oublié.
Quels sont les CMO qui sont nécessaires pour moi ?
Chaque CMO est spécifique : lorsque vous avez un CMO-MP24 sur votre téléphone, un CMO-PC16 sur votre ordinateur ainsi que sur votre téléviseur, un CMO-MF04 pour votre maison (et éventuellement un CMO-TR26 pour vos déplacements) : vous avez déjà une excellente protection. Les autres CMO sont plus spécifiques (consoles de jeux vidéo, électro-hypersensibilité.
Pourquoi n'existe-t-il pas un unique CMO qui les regrouperait tous ?
Les CMO sont des produits très techniques, et chaque solution active est structurée en fonction des fréquences à corriger. Beaucoup de progrès ont déjà été faits puisqu’initialement il y avait un cône pour le wifi, un autre pour les antennes relais, etc. Maintenant un unique cône regroupe les 4 cônes de base (c’est le MF04). Techniquement nous ne pouvons pas encore structurer une seule et même solution active pour l’ensemble des applications.
Qu'est ce qui me dit que ça marche vraiment ?
Il y a 2 possibilités : si vous ressentez une problématique causée par les ondes électromagnétiques (problème de sommeil, irritabilité, sensation d’oreille qui chauffe, etc), vous constaterez alors « très probablement » (il faut rester prudent, les problématiques sont souvent multifactorielles), que ce trouble sera corrigé par le CMO. Si vous êtes dans une optique de prévention et n’avez pas de symptôme particulier, vous pouvez vous baser sur les résultats des études biologiques menées sur le sujet : à chaque fois les paramètres biologiques qui ont été perturbés par les ondes électromagnétiques, reviennent à des valeurs normales avec un CMO (production d’anticorps, production d’ACTH, production de mélatonine, etc).
Faut-il « nettoyer » les CMO ?
Certains éléments naturels (pierres, céramiques par exemple) auraient tendance à se « charger », et il serait nécessaire régulièrement de les exposer au soleil, de les plonger dans l’eau salée ou autres actions.

Concernant les CMO cette démarche n’est pas utile puisque les produits ne se « chargent pas » ; elle n’est pas préconisée non plus, cela risquerait d’altérer le bon fonctionnement des CMO (corrosion avec l’eau salée, dégradation de la solution active si elle est exposée à de trop fortes chaleurs)

Vous pouvez tout de même lui faire la poussière de temps en temps, et si vous êtes énergéticiens lui faire un petit nettoyage si vous en sentez le besoin 🙂

Que pensez-vous des autres produits anti-ondes (tourmaline, shungite, peigne, cactus, etc) ?
A notre connaissance il n’existe pas d’études biologiques réalisées sur ces produits, il n’est donc pas possible de conclure : ni que cela fonctionne, ni que cela ne fonctionne pas.

Si votre ressenti est bon, si les produits vous donnent de bons résultats, alors cela signifie que ces produits sont adaptés pour vous.

Nous rencontrons cependant beaucoup de clients qui viennent nous voir avec des produits analogues collés sur leur téléphone, et ont malgré cela toujours par exemple l’oreille qui chauffe.

Et lorsqu’ils ajoutent un CMO, leur réaction est qu’ « enfin leur téléphone ne chauffe plus ! »

Quelque soit le produit, soyez à l’écoute de votre corps il vous donnera la réponse qui lui convient.

Il y a tellement de produits anti-ondes sur le marché ; pourquoi un CMO ?
La validation biologique de la technologie CMO est la preuve de son efficacité : c’est le constat de dix années d’expérimentations biologiques réalisées au sein de laboratoires et hôpitaux universitaires indépendants.

Vous disposez également avec les CMO de la garantie satisfaits ou remboursés durant 3 semaines.

Le CMO est-il toujours efficace après un choc ? (comme tomber par terre)
Oui il reste efficace, la solution active est justement protégée par l’enveloppe métallique.
Pourquoi pas un CMO aussi fin qu'une feuille de papier ?
Le principe actif du CMO est logé dans un petit tube, qu’il faut loger à l’intérieur du CMO. Les CMO sont des produits techniques, c’est l’efficacité qui doit primer ; l’épaisseur reste cependant très acceptable puisqu’il est possible de coller le CMO-MP24 sur la coque du téléphone par exemple.
Est-ce ajouter une pollution supplémentaire ?
Non ; au niveau puissance, ce qui est émis par le CMO est équivalent à ce qui est émis par le cerveau, donc très très faible. Mais néanmoins suffisant pour que biologiquement ce soit actif, comme d’ailleurs l’ont montré les études. Ce n’est donc pas une pollution supplémentaire.
Quelles sont les températures supportées par les CMO ?
Le CMO est sensible aux températures extrêmes : ne pas l’exposer à une température supérieure à 65°, cela endommagerait la solution active de façon non réversible. Attention particulièrement aux passages en machine à laver, et au soleil dans la voiture l’été.
Exposée aux températures négatives la solution saline du CMO va geler, inactivant ainsi le CMO, mais temporairement : revenu à des températures positives le CMO retrouve toutes ses caractéristiques.
Pourquoi je ne trouve plus les CMO GB2, BT13, HT18, sur votre site ?
La fabrication de ces CMO a définitivement été arrêtée en janvier 2017.

Ces CMO sont regroupés dans le CMO MF04.

Vous proposez d’autres produits que les CMO : pourquoi ?
Deux produits ont été ajoutés à la gamme, dans une philosophie de « double protection ».

Pour les téléphones portables, il est préconisé en premier lieu d’en compenser les effets biologiques avec la technologie CMO. L’oreillette apporte une protection supplémentaire en éloignant physiquement le téléphone de votre tête. Les oreillettes AirCom utilisent le principe de fonctionnement des stéthoscopes : ce sont des tubes creux, souples, dans lesquels l’air circule et diffuse le son vers l’oreille. Ainsi seules les ondes acoustiques (vibrations de l’air) sont propagées jusqu’à l’oreille par ces tubes souples.

Dans le cas très particulier du nouveau compteur communicant de type Linky, nous avons estimé qu’il était mieux de directement supprimer la cause de la problématique, au lieu de simplement en compenser les effets biologiques. L’AbsoPlug Alpha supprime les courants électriques parasites générés par ces nouveaux compteurs : il absorbe et remet à la Terre les radiofréquences électriques (de 450 Hz jusqu’à 400 MHz) entrant dans votre habitation. L’AbsoPlug Alpha se branche dans une prise électrique afin d’épurer le réseau électrique de votre habitation, l’empêchant d’entrer en résonnance par effet d’antenne, et évitant ainsi les conséquences non désirées de ces fréquences électriques parasites. L’AbsoPlug Alpha est un boitier électrique de 13 cm de hauteur, un seul suffit généralement pour l’ensemble de l’habitation. Il est à brancher à proximité de l’arrivée électrique générale.

Quelle est la garantie pour l'ABSOPLUG Alpha ?
Il y a d’une part la garantie purement administrative qui est de deux ans.
D’autre part, les composants électroniques de l’ ABSOPLUG Alpha ont un niveau de qualité qui est proche voire équivalent à ce qui ce fait en aéronautique et aérospatiale.
Ils sont conçus pour durer au moins 20 ans.

Vous n’avez pas trouver la réponse dans notre FAQ ? Vous pouvez nous envoyer un message et nous y répondrons au plus vite.

11 + 15 =